Les professeurs

CarolineCaroline Thévenet :

Pole Dance Avancés, Pole Contemponary, Toutes Danses, Lady Styling. Une généraliste de la danse qui entame sa 7ème année.

Arrivée à l'âge de 11 ans à Toulon, elle fait ses premiers pas au sein de l'école de danse SARABIA. Déchirée par l'éloignement de sa région natale, elle se réfugie pendant 10h par semaine dans les cours de classique, jazz, hip-hop, rock sauté et petites acros, latines, standard, flamenco ; une véritable passion. Elle devient compétitrice en danse sportive (10 danses latines et standard). Toute son adolescence est vécue à travers et par la danse. Devenant adulte, elle doit faire des choix professionnels et personnels; elle cesse tout et son âme s'éteint à petit feu.

Lors d'un voyage en Espagne, elle découvre une nouvelle discipline la " BATUKA". Elle remet les pieds sur le parquet grâce à sa famille ; cette fois-ci en tant que professeur de batuka et street dance au studio danse SARABIA. Une vocation, une vibration, un battement de cœur.

Au fil des années et avec beaucoup d'embûche, elle se forme et enseigne différentes disciplines dans plusieurs écoles : salsa, toutes danses, danse en ligne, flamenco, tango argentin... et découvre la pole dance : une discipline complète qui lui a permis d'avoir confiance en elle et de se dépasser. Elle décide de passer sa certification à Genève et de donner l'accès à cet engouement au sein de notre école. 

Professeur passionnée et technicienne : un exutoire, un partage, apprendre correctement et techniquement dans la bonne humeur. Transmettre son savoir.

Pour moi la danse est un aliment, j'en ai besoin comme l'air que je respire. C'est indispensable à ma vie.

 

célineCéline Winter :

Ragga Dancehall, Cabaret, Hip-Hop.Diplômée de l’Académie des Maîtres de Danse (AMDF) et danseuse professionnelle depuis 2003, la jeune femme a commencé le classique à l’âge de 3 ans. Elle fait ses premières pointes dans plusieurs écoles de danse du Beausset, avant de rejoindre l’opéra de Toulon. Formée à une multitude de styles, du jazz au cabaret, elle se passionne aussi pour les danses latines.

Après 3 ans à Nouméa, elle nous revient enrichie de nouvelles disciplines. Sens du rythme, expression du corps, libération du mouvement : ce qu’elle fait découvrir à ses élèves va au-delà de la danse. Avec elle, tout est une question de partage !

Avez-vous déjà vu un danseur faire grise mine ? La réponse est non, bien sûr. Avec son énergie débordante, Céline motive, corrige, encourage... toujours avec le sourire. C’est ce dynamisme que les élèves soulignent en premier, avant de se réjouir de la bonne ambiance que la jeune femme apporte avec elle dans ces cours. Oubliés les soucis, le stress de la journée... On apprend des pas, on les enchaîne, on se déchaîne (bon, peut être pas quand même !). En tout cas, on se laisse porter par la musique et en avant Salsa, Kizomba et DanceHall, au programme de cette année.

Mon ambition c’est de sortir du cours ! Je veux donner à mes élèves assez d’assurance pour avoir envie de partager avec d’autres ce qu’on aura appris ensemble, lors de soirées. Quel que soit l’âge, on est tous là pour prendre du plaisir, et c’est le plus important !

 

stevinaStévina Lorte Villarson : 

Modern-jazz, Souplesse, Tribal Fusion.J'ai commencé la danse à l'âge de 5 ans par du jazz comme beaucoup de petites filles. La danse devint très rapidement une passion, j'ai donc ensuite complété ma formation par quelques années de danse classique. Quelques temps plus tard, je me suis mise à la danse orientale et tribale fusion, en participant à de nombreux stages, en plus des cours traditionnels, pour lesquels j'ai eu un véritable coup de cœur. En parallèle des cours annuels, j'ai participé à de nombreux stages de tribal à Marseille, Paris ou Aix-en-Provence et avec des professeurs internationaux comme Sharon Kihara, Amy Sigil, Matt Jacob ou encore Illan Riviere.

J'ai également poursuivi ma formation de danseuse et ai obtenu mon diplôme d'état (jazz) en septembre 2014.

Je suis ravie de partager avec mes élèves ma passion et mon savoir.

 

 

JustineJustine Rodet :

Danse classique.Professeur titulaire d’un diplôme d’état de danse classique, j’ai débuté la danse dès l’âge de 4 ans.

À 10 ans, j’ai intégré le conservatoire municipal du XIème arrondissement de Paris où j'ai obtenu mon diplôme de fin d'études à l'âge de 17 ans. Encouragée par mes professeurs et ma passion pour la danse j’ai décidé d’en faire mon métier.

Parallèlement à l’enseignement, j’ai dansé dans différentes compagnies pour acquérir l’expérience de la scène. J'attache une grande importance à monter des spectacles de danse pour mes élèves.

Je continue à suivre des stages de perfectionnement et à prendre des cours de danse classique.

Après plusieurs expériences dans des conservatoires municipaux de Paris, Sevran et Villiers sur Marne, je suis heureuse désormais d'enseigner à l’école de danse de Garéoult.

 

CarolePole Dance Débutants et Intermédiaires.Passionnée par cette discipline que je découvre en 2014, je passe presque tous mes dimanches en cours de pole dance. Limitée par mon budget, je m’achète une barre et continue la pole dance en autodidacte grâce aux vidéos sur internet.

En 2015, je prends des cours à Marseille à Pole Dance Academy environ 1x/mois, et je continue à m’entraîner chez moi.

En 2016, je m’inscris à différents workshops pour garder un certain rythme. Mais ça me manque, je me rends compte que la pole dance me donne des ailes, je me sens épanouie à chaque fois que je pratique, même les jours « off », ces fameux jours où rien ne réussit.

En 2017, je suis motivée plus que tout, j’ai des étoiles plein les yeux : j’intègre la formation de Manuela Carneiro, Formapoledance à Antibes, pour devenir enseignante de pole dance. Elle représente pour moi le premier pas vers ma nouvelle vie que je me construis ; le support inévitable de ma première étape pour devenir une excellentissime enseignante de pole dance.

Réussite de mes examens en juin 2018, j’obtiens ma certification pour enseigner les niveaux débutant et intermédiaire 1.

Je continue ma deuxième année pour enseigner les niveaux supérieurs, j’ai le devoir de m’enrichir encore plus pour me combler et aussi pour connaître de nouveaux supports techniques, autant sur le plan pédagogique que sur le plan physiologique, mais aussi humain.

La pole dance est pour moi un moyen de reprendre confiance en soi, de dépasser ses limites, de vaincre ses peurs, de se muscler en s’amusant, mais au-delà de tout ça c’est surtout pour se faire plaisir et partager de bons moments.

Je suis plus dans le bien-être que dans la performance, il n’y a pas de morphologie spécifique pour pratiquer, il y a de multiples manières d’apprécier ce sport à différents niveaux.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer