Mon expérience en toute simplicité

J’ai toujours été attirée par la danse mais c’est seulement en 2014 que j’ai enfin décidé de « franchir le cap » du cours d’essai du Jazz pour adultes de niveau débutant/moyen à l’Ecole de danse de Garéoult. Il est vrai que l’inscription en parallèle de ma fille au cours d’éveil corporel a facilité la démarche… Aussi, j’ai intégré un groupe dynamique, aux niveaux de danse différents, composé d’adolescentes, de jeunes adultes, de mamans et d’une mamie dont nombreuses se connaissaient des années précédentes. Elles m’ont mise rapidement à l’aise, et ce cours du mercredi soir est vite devenu mon « moment à moi », celui que j’attends impatiemment, un moment de plaisir, de franche rigolade et de dépenses physiques et caloriques (mis à part lors des apéritifs des répétitions…).

Bien entendu, il n’était pas question pour moi de participer au Gala et de mettre en spectacle mon amateurisme auprès de tous ces parents que je croise en accompagnant ma fille à l’école notamment et dont les enfants sont souvent inscrits à l’Ecole de danse… Mon objectif était l’apprentissage en m’amusant, me dépensant et non la représentation. La cohésion et les arguments du groupe m’ont fait changer d’avis : « les chorégraphies du Gala sont le résultat du travail d’équipe de toute l’année, c’est une sorte de récompense, blablabla… » et je ne l’ai pas regretté : Me voilà donc partie dans l’engrenage des répétitions d’abord; il m’arrivait d’apporter mon aide à l’Association quelques mercredis, notamment pour l’essayage de costumes aux plus petits et pour m’occuper des jeunes enfants lors des répétitions générales. A l’instar de Magali, Michèle et Alain, j’ai découvert des personnes adorables, dévouées, à l’écoute et passionnées par leurs activités de bénévoles ! J’ai vraiment appris ce que représentait « l’esprit associatif ». Ensuite, il est bon de préciser que les répétitions générales apportent une bonne dose d’adrénaline ! Le jour du Gala est, quant à lui, plus paradoxal en terme de sensations… Partagée entre stress, excitation et regrets (oui oui, juste avant de monter sur scène c’est exactement l’émotion que j’ai ressenti : je ne sais plus rien=> je vais me planter=> qu’est-ce que je fais là ?) Pas de panique, on est tous (ou presque) dans le même état, du coup on est tous solidaires, ça crée des liens !

Ensuite en 2015, j’ai remis le couvert en Jazz et j’ai testé le cours de Jive (Rock/salsa) du vendredi soir. Au cours de Jazz, nous étions quatre de l’équipe de l’année précédente (Jessica, Marjorie, Karine et moi) et deux nouvelles (Carine et Audrey, ma sœur). Malgré les grandes difficultés de nos deux professeurs respectifs pour tenter de corriger les « C-Karines » : « brune, milieu, blonde » (je ne sais pas s’il est très opportun de préciser que je suis « Karine blonde »…), notre groupe était (est toujours) très soudé, je me suis éclatée ! En ce qui concerne le Jive, j’ai adoré ! C’est un cours beaucoup plus cardio. Le groupe était composé de personnes d’âge et de sexe différents (sympa la mixité aussi ! Je ne suis pas sûre que Baptiste ait toujours partagé notre enthousiasme, surtout quand il s’agissait de le convaincre de participer au Gala !) Nous étions 5 débutants sur 6 inscrits à vouloir kicker comme Jean-Marc Généreux (lol), on a bien rigolé et transpiré ! On a tous participé au Gala, même Baptiste !

A la fin de l’année, les membres du Bureau nous ont fait part de leur souhait de démissionner de leurs postes de direction pour se consacrer plus amplement à leur vie personnelle. S’il n’y avait pas de repreneur, l’Association allait tout simplement être dissoute… Tempête sous un crâne… Danseuse, présidente, même combat : à défaut de technique, j’ai beaucoup d’énergie ! Voilà comment le passage de témoin s’est effectué, dans le partage et l’émotion… Rien ne me destinait à ce poste si ce n’est mon amour de la danse et des autres en général, et l’encouragement des deux amours qui partagent ma vie. Aujourd’hui je suis heureuse d’entrer dans l’histoire des 40 ans de l’Ecole de danse de Garéoult, et de partager cette belle aventure avec une « team de choc » et un conseil d’administration expérimenté. Je suis aussi très fière de participer au dynamisme de la commune, « à ma façon ».

À travers le partage de mon expérience, j’espère vous avoir donné envie de continuer ou d’essayer !

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer